• Retour accueil
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • Plan du site
  • Imprimer la page
ROMAGNAT

Découvrir Romagnat/Histoire

Histoire

Quelques repères historiques

Plateau de GergovieLe nom de ROMAGNAT et celui d’AUBIÈRE viendraient selon certains de la phrase latine « Romanii hac obiere » (Les romains périrent ici). Pour d’autres, la référence serait « Romanii hac obiere per ignem, cur non ? » (Les romains périrent ici par le feu, pourquoi pas ?) apportant l’origine des noms de Pérignat et de Cournon. 
La première carte connue de la région, datant du XVIe siècle fait apparaître ROMAGNAT comme un village fortifié. Il nous reste aujourd’hui en guise de témoignage, la tour de la porte de Montrognon, la tour de la porte de la Halle et la tour de la porte du Terrail.

Pendant tout le Moyen-Age, l'actuelle rue du Onze Novembre était le lieu de passage des pèlerins pour Saint-Jacques-de-Compostelle et Romagnat un lieu probable d'étape.

ChampsEn août 1910, pour la fête patronale, l'électricité brille sur Romagnat.

En 1940-1941, le Général de Lattre de Tassigny séjourne à Opme.

En 1959 débute la construction de la cité de Bezance. C'est le départ de l'expansion démographique et urbaine. Romagnat prend son caractère de banlieue résidentielle de Clermont-Ferrand, tandis que Saulzet et Opme conservent longtemps encore leur aspect agricole de semi-montagne.


En 1961, la commune achète au Baron de Tocqueville le château de Bezance pour en faire l'Hôtel de Ville.

Quartier hautEn 1631, la peste fait des ravages dans notre ville.

En mars 1789, Romagnat et Opme, paroisses distinctes à l'époque, rédigent deux cahiers de doléances qui sont conservés aux Archives départementales. Le 22 mars 1789, le Baron Emmanuel d'Aubier de la Monteilhe, seigneur de Saulzet, est désigné rapporteur de la Commission nommée pour examiner la question importante de l'égalité de tous devant l'impôt.

L'événement majeur du Second Empire est sans conteste la visite de Napoléon III à Gergovie et à Romagnat. Elle engendre un grand émoi au sein de notre commune, comme en témoigne le compte-rendu du Conseil Municipal en date du 26 juin 1862 (registre en Mairie).

Château de la Prugne