Ville de Romagnat > Cadre de vie, urbanisme > Bien vivre à Romagnat > Animaux
Info
CORONAVIRUS – la commune de Romagnat adapte ses services publics pour assurer la continuité des services publics tout en respectant les règles pour éviter la propagation du virus. Consulter les informations sur la page d’accueil

Animaux

Les animaux sont soumis à des réglementations diverses concernant aussi bien les animaux domestiques que sauvages.

Divagation sur la voie publique

La gestion des animaux errants est une obligation pour le maire, dans le cadre de ses pouvoirs de police. A Romagnat, cette gestion a été confiée à Chenil Service.

Que faire si vous trouvez un animal errant ?

Appeler la police municipale, qui est la seule habilitée à faire intervenir Chenil Service au 04 73 87 58 53 du lundi au vendredi de 8 h à 17 h.
En dehors de ces horaires, vous devez contacter la gendarmerie de Romagnat au 04 73 62 60 64.

Que faire si vous avez perdu votre animal ?

Déclarer la perte de votre animal auprès d’un des organismes suivants :

  • Chenil Service
    Centre animalier de GERZAT
    Champ Clos – 63360 GERZAT
    Tél. 04 73 25 16 30
    Horaires d’ouverture (sauf jours fériés) : du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 18 h
  • Association Protectrice des Animaux
    Refuge APA
    Les Bas Charmets – 63360 GERZAT
    Tél. 04 73 91 35 36
    Horaires d’ouverture (sauf les mardis et jours fériés) : de 14 h à 18 h.

Identifiez votre animal

L’article L. 212-10 du code rural et de la pêche maritime oblige les détenteurs de chiens (de plus de quatre mois, nés après le 6 janvier 1999) et de chats (de plus de sept mois nés, après le 1er janvier 2012) à procéder à leur identification. La non identification d’un chien est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros.
Plusieurs applications mobiles, dont Filalapat, AnimaLost, permettent de retrouver rapidement le propriétaire d’un animal égaré ou d’en déclarer la perte.


Déjections canines

Les problèmes de déjections canines concernent plus particulièrement les trottoirs, les espaces verts et les aires de jeux pour enfants.

La municipalité a implanté sur le territoire de la commune à plusieurs endroits des distributeurs de sacs permettant de ramasser les déjections canines.
Les propriétaires de chien peuvent également les retirer en mairie.

L’absence de distributeurs de sacs n’exonère pas le propriétaire de ramasser les déjections de son animal.
La Police Municipale veille et reste attentive, arrivant parfois à identifier les auteurs sur le fait.  Ils sont systématiquement mis en demeure de ramasser ces déjections et verbalisés.
L’amende de police s’élève à 68 €.


Chiens « dangereux »

Les propriétaires de chiens dangereux (chien d’attaque ou chien de garde et de défense) ont l’obligation de se présenter à la Police Municipale afin de se faire connaître et de présenter leur permis de détention.
Tout propriétaire ou détenteur d’un chien dangereux doit procéder à la déclaration de son animal à la mairie sous peine d’une contravention de la quatrième classe (750 €).

Obtenir un permis de détention de chien dangereux

Si les propriétaires ne possèdent pas encore de permis de détention, ils doivent constituer un dossier de demande de permis auprès de la Police Municipale.


Campagne de stérilisation des chats libres

Jusqu’au 30 avril 2020, la commune de Romagnat et l’Association Protectrice des Animaux (APA) vont mener une campagne de stérilisation des chats libres.

La police municipale déposera des cages pour piéger les chats libres dans les quartiers où les félins prolifèrent. Les Romagnatois peuvent contacter le service pour signaler des chats errants au 04 73 87 58 53. Les chats capturés sont apportés à l’APA. Après vérification de leur état sanitaire, ils sont stérilisés puis remis en liberté quelques jours plus tard.

Pourquoi sauvegarder les chats des rues ?

Les chats des rues font partie de l’environnement urbain, maillon d’une chaîne écologique dans laquelle ils remplissent une fonction sanitaire en chassant et contenant les populations de rats, souris…
Ils permettent de stabiliser la population féline d’un quartier car, même stérilisés, ils continuent à protéger leur territoire et empêchent d’autres arrivants de s’installer.

Pourquoi limiter cette population ?

Les chats se reproduisent de façon exponentielle. Une femelle peut avoir cinq chatons qui survivent puis se reproduisent la première année. Au bout de 2 ans, sa descendance théorique est de plus de 20 chats et après 3 ans de 75 chats.
Des colonies de chats sauvages peuvent être confrontées à la famine et aux maladies. Le chat peut être à l’origine de nuisances : miaulements en période de reproduction, marquages urinaires, bagarres, poubelles éventrées, excréments dans les jardins…

Cette prolifération de chats errants peut engendrer un problème de salubrité publique si la reproduction n’est pas contrôlée et régulée.
La stérilisation est la seule méthode efficace à moyen et long terme. En effet, l’extermination n’apporte pas de solution durable car les territoires sont recolonisés par d’autres individus après la capture.


Chenilles processionnaires du pin

Les chenilles processionnaires, dont les poils urticants sont dangereux pour l’homme et pour les animaux, nichent pendant l’hiver dans des cocons accrochés dans des pins.

La FREDON (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles) préconise différentes méthodes pour éradiquer les chenilles ou empêcher leur développement et leur reproduction.
Les méthodes utilisées s’adaptent au cycle de cet insecte mais celui-ci peut varier selon le climat : les chenilles peuvent entamer leur procession plus tôt si l’hiver est doux.

Jusqu’en mars : élimination des cocons

Pour plus d’efficacité, agir après une nuit de gelée et se protéger grâce à des gants et une combinaison. Les nids doivent ensuite être brûlés.

Jusqu’en avril : mise en place d’éco-pièges

Les écopièges vendus dans les jardineries s’installent sur le tronc des arbres infestés et permettent la collecte des chenilles lors de leur procession.

De juin à septembre : piégeage des papillons

Les pièges à phéromone de synthèse attirent les papillons mâles pour réduire les accouplements et le nombre de pontes potentielles.

Toute l’année : pose de nichoirs à mésanges

Les mésanges sont des prédateurs efficaces des chenilles processionnaires, capables de perforer les nids pour capturer les chenilles.


Chasse

Le Schéma Départemental de Gestion Cynégétique (2015-2021), élaboré et conduit par la Fédération Départementale des Chasseurs du Puy-de-Dôme, a été approuvé par arrêté préfectoral le 26 juin 2015. Il vise à inscrire la chasse dans une perspective de gestion durable des espèces et des espaces et le maintien de l’équilibre agriculture-forêt-chasse.
Les règles de sécurité et d’agrainage figurent désormais dans ce nouveau schéma qui est opposable à l’ensemble des chasseurs.

Réglementation saison 2019/2020

Chaque année, les conditions d’exercice de la chasse font l’objet de modification et d’adaptation des arrêtés par décision du préfet. Les dates d’ouverture et de fermeture de la chasse sont fixées annuellement pour toutes les espèces de gibier.