Ville de Romagnat > Votre ville > Découvrir Romagnat > Environnement

Environnement

Bénéficiant d'un environnement naturel privilégié, Romagnat borde la Limagne, plaine sédimentaire, et est à la lisière des massifs volcaniques classés au patrimoine mondial de l'UNESCO « Chaine des puys, faille de Limagne ». Irriguée par la Gazelle, elle est dominée par plusieurs puys basaltiques : le puy de Chomontel (523 m), le puy de Montrognon (699 m) et le puy Giroux (838 m).

Le puy de Chomontel : orchidées, vigne et verger

Le puy de Chomontel appartient au réseau européen Natura 2000 « Vallées et coteaux xérothermiques des Couzes et Limagnes », qui englobe 40 entités disjointes s’étendant au sein d’un vaste espace de 2 311 hectares à l’ouest du val d’Allier, dans le département du Puy-de-Dôme.
Traversant la plaine de la Limagne, ce site se compose de trois grandes unités géologiques : les buttes volcaniques anciennes (les puys), les coulées de laves (chaux basaltiques et coteaux marneux sous-jacents) et les gorges encaissées des Couzes provenant du Massif du Sancy.

Une faune et une flore remarquables

Le puy de Chomontel est constitué de pelouses sèches riches en orchidées et est un refuge important pour la faune, notamment les papillons.
Il révèle ses richesses balade après balade, et notamment les nombreuses espèces d’orchidées : Ophrys abeille, Ophrys bécasse, Ophrys araignée, Orchis Homme pendu, Orchis pourpre…

Le site est géré par le Conservatoire d’Espaces Naturels (CEN-Auvergne) qui a élaboré une convention de gestion avec 54 propriétaires, dont la commune, sur 3,5 hectares. Autrefois dédié à la culture de la vigne, le pâturage a permis la maîtrise de l’embuissonnement et le retour d’une flore typique des coteaux secs.
Chaque printemps, les bénévoles, les techniciens et les scientifiques de la société d’orchidophilie (SFOA) et du CEN-Auvergne, ainsi que la municipalité, organisent une sortie nature ouverte au public.

Propriétaire de plusieurs parcelles, la municipalité les valorise et y a implanté une vigne, gérée par l’association les Fessous de Romagnat, et un verger planté de variétés locales d’arbres fruitiers.

Deux ouvrages pour aller plus loin dans la découverte et la connaissance des orchidées sauvages d’Auvergne :


Le parc de Tocqueville : refuge des oiseaux

Le parc Bernard-de-Tocqueville est labellisé Refuge LPO depuis le 15 octobre 2011. Véritable coin de verdure au coeur de la ville, il offre près de 10 hectares de pelouse ainsi que de grandes zones arborées variant entre des essences locales et d’autres plus décoratives.

Plusieurs nichoirs et une mangeoire ont été installés par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) pour préserver la biodiversité locale, sensibiliser le public à la protection de l’environnement et permettre l’observation des oiseaux.

Parmi les oiseaux que vous pouvez rencontrer ou écouter dans le parc : la mésange bleue et la mésange charbonnière, le rouge-queue noir et le rouge-queue à front blanc, le rouge-gorge,  le grimpereau des bois ou la sitelle torchepot.

Parc Bernard-de-Tocqueville

Itinéraire

Le plateau de Gergovie et sites arvernes

Le plateau de Gergovie - ©Henri Derus

plateau de Gergovie

Le classement du plateau de Gergovie et des sites arvernes est actuellement en cours. Une enquête publique relative a eu lieu du lundi 3 juin au lundi 8 juillet 2019.

La concentration des éléments historiques, regroupant trois oppida gaulois (Gergovie, Corent, Gondole)) et les deux camps de César associés à la bataille de Gergovie, est remarquable au niveau européen. D’un point de vue paysager, les belvédères de Gergovie et Corent permettent d’embrasser toute la zone et de mieux en apprécier l’histoire.
Tous ces éléments justifient une mesure de protection à la hauteur des enjeux d’envergure nationale, reconnaissant le caractère exceptionnel de ce territoire. À l’instar des sites déjà classés sur lesquels les activités humaines perdurent et contribuent largement à la qualité des paysages, le site du plateau Gergovie et des sites arvernes a vocation à être habité et à évoluer. Des orientations de gestion seront développées et permettront de respecter l’esprit des lieux et d’atteindre les objectifs que l’on se fi xe pour transmettre ce patrimoine aux générations futures. Cette dynamique partagée garantira également un cadre de vie remarquable aux portes de la métropole et sera un levier important pour le développement touristique.