Ville de Romagnat > Votre ville > Découvrir Romagnat > Histoire
Info
RESTRICTION D'EAU de 10 h à 18 h jusqu'au 30 septembre : interdiction - arrosage de plants, fleurs, potagers - remplissage des piscines - lavage des voitures

Histoire

Occupée dès la Préhistoire, Romagnat a un riche passé historique et garde aujourd'hui des traces visibles du Moyen-Age et de l'époque moderne.

De la Préhistoire au Moyen-Age

Romagnat a été occupée dès la période néolithique. Elle était traversée par la voie romaine allant de Clermont-Ferrand au Puy et les vestiges de plusieurs villas gallo-romaines y ont été découverts.

Romagnat et Aubière sont situées au pied du plateau de Gergovie, leur nom viendrait selon certains de la phrase latine « Romanii hac obiere » (les Romains périrent ici). Pour d’autres, la référence serait « Romanii hac obiere per ignem, cur non ? » (Les Romains périrent ici par le feu, pourquoi pas ?) apportant l’origine des noms de Pérignat et de Cournon.
Au Moyen-Age, l’église Saint-Saturnin de Romagnat est l’une des étapes du chemin vers Saint-Jacques de Compostelle.

La première carte connue de la région, datant du XVIe siècle, fait apparaître Romagnat comme un village fortifié. Il reste aujourd’hui, en guise de témoignage, la tour de la porte de Montrognon, la tour de la porte de la Halle et la tour de la porte du Terrail.


Depuis l’époque moderne

En 1631, la peste fait des ravages dans notre ville.

En mars 1789, Romagnat et Opme, paroisses distinctes à l’époque, rédigent 2 cahiers de doléances qui sont conservés aux Archives Départementales. Le 22 mars 1789, le Baron Emmanuel d’Aubier de la Monteilhe, seigneur de Saulzet, est désigné rapporteur de la Commission nommée pour examiner la question importante de l’égalité de tous devant l’impôt.
L’événement majeur du Second Empire est sans conteste la visite de Napoléon III à Gergovie et à Romagnat. Elle engendre un grand émoi au sein de la commune, comme en témoigne le compte-rendu du Conseil Municipal du 26 juin 1862.

En août 1910, pour la fête patronale, l’électricité brille sur Romagnat.

En 1940-1941, le général de Lattre de Tassigny séjourne à Opme.

Jusqu’au milieu du XXe siècle, la principale activité est l’agriculture, notamment la vigne. Commerçants et artisans sont installés dans les bourgs.
En 1959, débute la construction de la cité de Bezance. C’est le départ de l’expansion démographique et urbaine. Romagnat prend son caractère de banlieue résidentielle de Clermont-Ferrand, tandis que Saulzet et Opme conservent longtemps encore leur aspect agricole de semi-montagne.

En 1961, la commune achète au Baron de Tocqueville le château de Bezance pour en faire l’Hôtel de Ville.